Pourquoi et comment entretenir la canalisation d’ évacuation des eaux ?

Le bon assainissement d’une maison est une des conditions essentielles pour qu’on puisse assurer que la vie au sein de celle-ci soit un maximum confortable. En outre, l’évacuation des eaux usées est une des tâches dont vous devez absolument vous charger pour qu’on puisse vivre dans des conditions décentes au sein d’une habitation.

L’importance de l’évacuation des eaux usées

Nous avons besoin d’utiliser de l’eau au quotidien pour un grand nombre de motifs, et parmi ceux-ci, on peut mentionner le fait de nous laver, mais aussi de faire à manger, de faire la lessive, etc. et une fois que l’eau est utilisée, il est nécessaire d’en faire l’évacuation. En effet, dès lors qu’on en a fait usage, il ne nous est plus possible d’en faire quoi que ce soit, et on ne peut pas stocker celle-ci dans la maison. A la place, on doit se charger de l’envoyer vers le réseau d’égouts, qui la mènera vers les lieux où on traite les eaux usées. C’est pour cela que notre plomberie comprend deux parties distinctes.

D’un côté, nous avons un ensemble de tuyaux destinés aux arrivées d’eau courante, et un autre ensemble de canalisations qui ont pour rôle d’envoyer l’eau usée hors de la maison. Si cette eau n’était pas évacuée, elle viendrait occuper une quantité importante d’espace. C’est le cas dans la mesure où on peut utiliser jusqu’à plusieurs centaines de litres d’eau par jour par personne. Aussi, cette eau n’est pas des plus propres, si bien qu’on risque de se retrouver avec une quantité d’eau sale qui peut générer des odeurs peu plaisantes si on ne se charge pas d’évacuer les eaux usées. En outre, si on n’entretient pas les canalisations des eaux usées, on risque d’avoir une pollution olfactive au sein de la maison.

Bien faire l’entretien de votre canalisation

Une manière de vous assurer que les canalisations d’eau usées sont bien fonctionnelles est de procéder périodiquement à leur nettoyage. Le faire une fois par mois est une manière de vous assurer que le transit des eaux usées se fasse sans problème, et vous ne laissez pas de temps à des éléments solides comme des bouts d’aliments de rester coincés dans les voies d’évacuation d’eau. Pour faire cela comme il faut, il vous est conseillé d’utiliser un mélange de bicarbonate de soude, de gros sel et de vinaigre, puis de verser le tout dans le siphon.

Laissez les composantes agir entre eux, puis après environ 15 minutes, versez une grande quantité d’eau bouillante sur le tout. Ce mélange ira ensuite glisser le long de vos conduits d’évacuation d’eau, et se chargera de déloger les différents détritus qui auraient été susceptibles de prendre place dans les canalisations. Une inspection physique des tuyaux peut aussi aider à prévenir les problèmes pouvant arriver à ceux-ci, comme les fissures. En faisant des inspections physiques, vous êtes en mesure de détecter les petites fissures à temps et de prendre les mesures qui s’imposent, et cela évite qu’elles n’augmentent en ampleur au cours des mois où elle n’est pas remarquée.

Choisir les bons équipements pour ses canalisations, c’est essentiel !

Afin d’optimiser le fonctionnement des canalisations, il convient de choisir les meilleurs équipements. Cela passe tout d’abord par la plomberie et les éléments qui la composent. Et choisir les équipements de canalisation, c’est prendre en compte leur domaine d’application et leur dimensionnement. Et dans le but d’éviter les mauvaises surprises pouvant se produire sur vos canalisations, nous allons vous aider à choisir vos accessoires.

Les éléments constituent la canalisation

L’outillage qui compose les canalisations est essentiel et il mérite d’être choisi avec grand soin. Il s’agit en premier de la tuyauterie. Un large éventail de tuyaux existe sur le marché. Et chacun d’eux a leurs avantages et leurs inconvénients. Il faut considérer ces deux points avant de pouvoir choisir. En suite, il y a aussi les raccords de plomberie. Sachez que chaque tuyau doit disposer d’un raccord compatible à lui. Les raccords occupent une place importante dans l’ensemble des outillages. Après, les joints de plomberie sont également indispensables parce qu’ils permettent aux raccords mécaniques d’être étanches. Mais il est important de savoir qu’il existe autant de joints que d’usage.

Choisir la tuyauterie

Le fait de choisir les tuyaux de canalisation est une étape importante qui permet d’assurer le bon fonctionnement de tout l’équipement. Ce qui implique que vous devez le prendre au sérieux. Il est donc essentiel de connaitre les différents types de matériaux pour les tuyaux. En premier il y a le tuyau en cuivre. Celui-ci est le classique et il est divisé en deux catégories : le cuivre recuit et le cuivre écroui. Ensuite, il y a le tuyau en PVC qui remplace le plomb. C’est surtout utilisé pour les évacuations. Puis, le tuyau en PER peut être utilisé pour différentes circonstances. En outre, si vous êtes à la recherche d’une étanchéité parfaite, c’est le tuyau multicouche qu’il faudra utiliser. Après, il y a également la plomberie sans soudure qui a des usages très intéressants qui attirent de plus en plus les clients. Et pour finir, vous avez aussi le tuyau flexible qui permet d’alimenter et d’évacuer l’eau en cas de difficulté.

Opter pour les meilleurs raccords

De la même façon qu’avec les tuyaux, différentes sortes de raccords existent aussi sur le marché. Donc, c’est en fonction des matériaux que le choix des raccords se fait aussi. En premier, il y a le raccord en cuivre. Avec celui-ci, le collet battu est facile à réaliser, mais il demande un outillage spécifique. Le classique est le raccord en laiton qui est prévu pour l’arrosage extérieur. Puis, pour les équipements de distribution sanitaire ou de chauffage, le raccord en PER est requis. Ce genre de raccord est vissé sur les accessoires de plomberie et de canalisation.

Traditionnellement, les raccords sont en PVC, mais ils ont évolué et sont proposés en divers matériaux qui se choisissent en fonction des besoins. Donc, dans le but de choisir le meilleur équipement compatible à chaque situation, vous devez tout de même solliciter l’aide d’un professionnel pour vous conseiller.

Quand est-ce qu’on doit faire appel à un plombier pour déboucher une canalisation ?

Il n’est pas rare qu’on doive faire face à des problèmes de plomberie au sein de notre maison, et quand cela se produit, il est nécessaire de prendre les mesures qui s’imposent. Parmi celles-ci, on peut faire mention du fait de contacter un plombier dans le cas où les tâches qui nous incombent sont bien en dessus de nos capacités.

Qu’est ce qui cause les soucis de plomberie ?

Il y a plusieurs cas de figure qui peuvent faire que la plomberie soit confrontée à différents problèmes, et parmi ceux-ci, on peut faire mention des canalisations bouchées. Cela est généralement dû à une accumulation de résidus le long de vos tuyaux de plomberie, ce qui fait qu’il n’y a plus assez de place pour que l’eau sale puisse être évacuée convenablement. C’est pour cette raison qu’il faut éviter de laisser entrer des éléments plus ou moins solides comme des restes d’aliments dans l’évier. Au bout d’un moment, ce sont ces petites choses qu’on juge bénignes qui peuvent faire renflouer votre plomberie, ce qui peut causer beaucoup de désagréments.

C’est un cas de figure qu’on peut normalement prendre en main soi-même, et parmi les choses qu’il vous est possible de faire, on peut mentionner recourir à différentes tactiques existantes. Il y a celle qui implique de verser de l’eau chaude dans l’évier en grande quantité pour que cela aide à déboucher les conduits. D’autres alternatives incluent l’utilisation de produits chimiques comme la soude, et le tout est d’aider à dissoudre les éléments qui viennent entrer dans le conduit. Parmi les actions possibles, on peut aussi tirer directement le contenu des conduits de votre plomberie par le biais d’un petit crochet ou d’autres outils permettant cela.

Contacter un plombier professionnel

Dans certains cas, les différentes actions qu’on peut entreprendre ne permettent pas de faire cela efficacement, et quand on ne sait plus quoi faire pour résoudre le problème, il est nécessaire de contacter un plombier professionnel. Généralement, celui-ci possède des connaissances plus approfondies sur le monde de la plomberie, et il est donc en mesure de bien vous donner l’assistance requise afin de bien assurer un débouchage de vos conduits d’eau sale. En outre, il se peut que le problème nécessite qu’on observe la plomberie en profondeur, et donc qu’on inspecte celle-ci de près. Un plombier peut utiliser différents outils dont vous n’avez pas la possibilité de les utiliser, et qui pourraient aider à mieux résoudre votre problème de plomberie.

Il peut aussi être question de démonter entièrement la plomberie, ce qui permettrait de gérer efficacement le problème, dépendamment de la situation. Le tout est de bien choisir un professionnel qui soit en mesure de bien apporter les solutions requises à vos soucis de plomberie. En raison de cela, il est essentiel pour vous de bien prendre votre temps avant de vous décider pour les services d’un professionnel en particulier. Une des autres manières de bien vous décider pour les services d’un plombier est encore de vous fier au bouche à oreille, soit vous fier aux impressions de personnes fiables qui ont fait appel à lui.

renovation maison toiture

Au cours d’une réhabilitation ou d’une construction, la toiture est souvent négligée. Pourtant, d’après des études récemment effectuées sur cette thématique, plus de 30 % des déperditions thermiques de la maison mettaient en cause ces maçonneries. Après ces résultats, il va sans dire que l’urgence est bien présente. C’est une situation alarmante auquel des mesures correctives s’imposent. Toutefois, connus pour la grande longévité de ses matériaux, les toits sont assez solides et au pire des cas, il ne faudra remplacer que certaines pièces. Entre l’isolation, le remplacement des charpentes et coûts de la rénovation, l’opération risque d’être longue.

Ce qu’il faut savoir lors de la réhabilitation des toits

Tout d’abord, avant de vouloir entamer les travaux de reconstruction, certaines stipulations régionales peuvent constituer un frein. En effet, où que vous soyez, les autorités ont régi des règles et normes strictes en matière de construction. Que vous apparteniez à une zone de protection relative au patrimoine architectural, ou résidant dans un groupement de résidences classé, personne ne réchappe à la règle.

À partir du moment où vous n’êtes affilié à aucun de ces groupes, c’est à la mairie qu’il faut rendre des comptes. Que ce soit les matériaux, ou les coloris, tout est sujet à une règlementation ferme. En outre, les matériaux de couverture sont soumis à une stipulation spéciale. Avant de commencer le chantier, vous êtes dans l’obligation de réaliser une déclaration auprès de votre mairie. Il est également important de noter qu’un permis de construire est indispensable dans la mesure où vous souhaitez surélever la hauteur de la toiture.

Les principaux critères à prendre en considération

Dans une première approche, il est important de connaître certains détails appartenant à la biographie du bâtiment. En fonction des dernières réparations répertoriées, au moins, on saura à quoi s’en tenir. L’ampleur des travaux dépendra initialement de ses données techniques. Après cette constatation, les anomalies d’installation seront détectées.

En général, les fentes et fuites éventuelles pouvant avoir un impact sur les ponts thermiques ne sont pas difficiles à réparer. Le plus gros du travail reste l’existence de mousse dans la couverture. En raison de l’inefficacité des traitements temporaires, il sera fort conseillé les remplacés de façon définitive. À note la nouvelle charge que devront supporter les charpentes sera décuplée en vue du poids des couvertures. Avec une surface moyenne de 80 m2, il faudra au moins appliquer 100 m2 de revêtement.

À présent, la question qui se pose : est-il nécessaire de changer les charpentes ? Cette interrogation est tout à fait légitime compte tenu des nouvelles dispositions prises. Dans le cas de maisons anciennes, des détériorations sont forcément au rendez-vous. L’origine de ces dégradations peut être animale, c’est-à-dire que des vermines et insectes en genre ont pu détériorer continuellement vos structures. Les ravages du temps et l’humidité sont également mis en cause. En tout cas, pour atteindre les standards de consommation énergétiques, des isolants devront être posés. Les laines de verre et les pare-vapeur sont des dispositifs réellement efficaces quand il s’agit d’isolation sous-toiture.

clim reversible pour maison 90m2

Dans le but de bien choisir sa clim réversible, il est impératif d’établir des critères de choix avant de procéder à l’achat. Toutefois, parce que ce genre d’appareil est proposé avec une large gamme de modèles sur le marché, il est souvent difficile pour les clients de choisir. Dans certains cas, l’avis d’un professionnel est indispensable afin de ne pas se tromper et de regretter l’investissement. De ce fait, nous avons effectué ce petit guide pratique, afin que vous puissiez déterminer correctement la clim qui convient à votre maison si celle-ci mesure environ 90 m2. Découvrez directement les détails.

Effectuer un bilan thermique

Tout d’abord, puisqu’il s’agit d’un appareil conçu pour apporter le confort thermique dans un logement, il est impératif de passer par un dimensionnement. Cela vous permet à la fois de déterminer la puissance d’appareil nécessaire pour la maison et d’éviter de payer un prix qui va au-delà de ce que vous devez débourser. En outre, en effectuant un bilan thermique, vous pourrez également optimiser la consommation énergétique qui doit être effectuée par la clim. Ainsi, vous aurez un meilleur rendement. Sachez que vous serez toujours perdant si cette étape n’est pas entreprise correctement parce que, soit vous vous retrouvez avec un appareil à basse puissance qui peut consommé énormément d’énergie, soit vous obtenez une clim qui a coûté très cher, mais qui sera trop puissante.

Les bons critères

Un appareil est rentable dès lors qu’il n’occasionne pas une dépense d’énergie surélevée dans le logement, mais qu’il arrive parfaitement à apporter le confort thermique recherché. De ce fait, la clim que vous devez choisir doit répondre à ces conditions. Alors, elle doit être à la fois abordable (au niveau du prix), avantageuse (par rapport à la puissance) et esthétique parce qu’elle doit être capable de s’adapter à votre décoration intérieure. Par ailleurs, il faudra aussi déterminer la performance de l’appareil en fonction de l’espace disponible et selon l’exposition de la maison. Ici, il ne faut surtout pas exclure l’isolation de la maison parce que c’est un facteur essentiel qui se lie à la performance. Dans le cas où vous n’arrivez pas à effectuer cette tâche, le mieux serait de faire appel à un expert afin qu’il vous aide à effectuer le dimensionnement.

Se faire aider

Il est à noter que vous avez la possibilité de procéder à toutes ces démarches sur des sites qui proposent ce genre de servie. Vous n’avez qu’à communiquer les informations relatives à votre maison et vos besoins en termes de confort thermique et ils peuvent vous fournir les détails nécessaires pour les caractéristiques de la clim réversible que vous devez prendre. En outre, vous pouvez également descendre directement dans les magasins et demander des conseils aux responsables qui vous reçoivent. Toutefois, cette dernière méthode n’est pas très fiable, car vous pourrez tomber devant un commercial qui n’utilise que des stratégies pour vendre et ne vous aide pas réellement à trouver le bon appareil. Il est donc mieux de recourir à la première technique.

quelle isolation pour mobil home

Effectuer l’isolation thermique de votre domicile est une action essentielle pour vous assurer le confort au sein de celui-ci. C’est un fait avéré autant pour les maisons normales que pour les mobil-homes, et pour vous assurer que vous vous y preniez de la manière qu’il convient pour ce second cas, il faut bien être précautionneux.

L’importance de l’isolation thermique dans une habitation

Pour qu’on puisse se sentir au plus à l’aise au sein d’une maison, il y a plusieurs actions que nous pouvons effectuer, et l’une d’entre elles consiste à assurer l’isolation thermique de celle-ci. C’est une action nécessaire pour éviter que la chaleur qui s’y trouve ne puisse pas trop facilement s’échapper, et qu’il n’y fasse donc pas trop froid. En outre, c’est encore plus important quand c’est au cours des saisons froides, et qu’il soit nécessaire de mettre en place le chauffage.

Sans une bonne isolation, non seulement il ferait plus froid qu’il ne faudrait dans la maison, mais aussi vous seriez amenés à consommer une quantité bien plus importante de chauffage que ce qu’il n’est requis. Ainsi, il faut vous assurer que les différentes tâches relatives à l’isolation de votre domicile puissent bien se faire. En outre, les actions à entreprendre en ce qui concerne la mise en place des isolants dans une habitation ne se fait pas de la même manière dépendamment de la partie concernée.

Isoler thermiquement votre mobil-home

Actuellement, il est possible de procéder à une isolation de votre mobil-home. En raison du fait qu’il est possible de s’en servir comme d’une habitation, et ce que d’ailleurs beaucoup de gens font, il faut faire en sorte que celui-ci réponde aux normes en cours pour ce qui est du niveau de protection de votre domicile mobile par rapport aux pertes de chaleur. Ainsi, il y a plusieurs actions qu’il vous est possible d’effectuer pour vous assurer que votre mobil-home soit bien protégé des pertes de chaleur.

Une de celles-ci consiste à appliquer des isolants à la surface intérieure de votre mobil-home pour permettre de contenir au mieux la chaleur. Les procédures pour la mise en place de tels isolants sont plus ou moins les mêmes que pour la pose en dessous d’un toit ; les isolants en question sont sous forme de rouleaux à dérouler, et leur pose doit se faire à l’aide d’adhésifs spéciaux ou de colle spéciale.

Trouver de bons isolants pour votre mobil-home

Pour vous assurer que l’isolation de votre maison puisse se faire convenablement, la meilleure chose à faire est de vous trouver de bons isolants, et internet se présente comme le meilleur endroit où vous avez de plus grandes chances de trouver les modèles les plus intéressants. La condition pour que ce soit effectif est de faire une comparaison des différentes offres que vous trouvez au cours de votre recherche.

Mettre ces offres côte à côte vous donne la possibilité de connaitre les différents points forts de chacun ainsi que leurs points faibles, et vous serez donc mieux en mesure de faire un bon choix pour ce qui est de l’isolant requis.

nettoyage toiture avec nettoyeur haute pression

Nettoyer votre toiture est une tâche nécessaire pour que celle-ci puisse rester présentable et fonctionnelle. La manière dont vous devez vous charger du nettoyage de votre toiture dépend essentiellement du type de celle-ci. En effet, il se trouve plusieurs sortes de toits entre lesquels il vous est possible de vous décider en ce qui concerne ce qu’il faut mettre sur votre maison.

Quelles sont les saletés présentes sur le toit ?

Notre toit se salit généralement à cause des différents dépôts qui sont apportés par le vent et la pluie, soit des débris d’arbres et de feuilles, de la terre, etc. Au fil du temps, ce genre de dépôt peut s’amasser jusqu’à donner un tout peu esthétique qui nécessite grandement un nettoyage de la toiture. L’un des éléments qui vient influer sur la propreté du toit est son angle d’inclinaison. En effet, s’il est plus ou moins incliné, il peut être difficile pour la saleté de s’y accrocher.

La structure du toit et le matériau qui entre dans sa composition vient également jouer dans cela. Ainsi, une toiture en tôle à la surface lisse et avec un angle d’inclinaison assez large aura moins de chance de se salir, tandis qu’une toiture en tuiles peu inclinée est favorable à l’accumulation de saletés. En outre, il y a aussi le problème posé par les mousses végétales, qui peuvent pousser sur les toitures quand les conditions requises sont réunies.

Faire le nettoyage de votre toiture

Quand on se charge de nettoyer le toit de la maison, on doit généralement se servir de dispositifs permettant la projection à pleine puissance de produit nettoyant sur celui-ci. En faisant cela, on peut assurer que les saletés pourront facilement se détacher, même celles qui sont fortement ancrées à la surface de votre toit. Il faut cependant vous assurer que la pression utilisée ne viendra pas causer de soucis à la structure du matériau qui composent la toiture.

Le produit à utiliser devra être en fonction de la saleté présente sur le toit, et pour les saletés normales, il est possible de simplement utiliser un liquide savonneux. Pour les mousses végétales, les actions à entreprendre concernent essentiellement des produits spécialement créés pour s’en défaire, dont les anti-mousses. Il est possible de les appliquer au moyen d’un nettoyeur à pression, puis d’en faire le rinçage à l’eau claire ou non suivant le type de produit.

Comment choisir votre nettoyeur à pression

Il se trouve différents modèles de nettoyeur à pression sur le marché, et il vous est possible de facilement en trouver un qui puisse répondre au mieux à l’ensemble de vos nécessités. Il est simplement question de faire les recherches nécessaires pour permettre d’avoir une bonne vue d’ensemble sur les offres actuellement disponibles.

Il faut faire en sorte de choisir un modèle qui soit fabriqué par une marque disposant d’un minimum de renommée, dans la mesure où c’est l’un des gages de la qualité d’un produit. Achetez aussi un article neuf, pour avoir la possibilité de le retourner auprès de la boutique concernée dans le cas où il présente une défaillance.

isolation pour comble

L’isolation de la maison est source de plusieurs bienfaits : elle permet de maîtriser la consommation énergétique, de réduire la facture de chauffage et aussi de gagner en confort acoustique. Par-dessus tout, l’isolation contribue à la protection de l’environnement grâce aux économies d’énergies qu’elle occasionne. On peut notamment isoler plusieurs points de la maison et parmi eux il y a les combles. Si vous envisagez d’isoler votre comble, voici tout ce qu’il faut savoir.

Pourquoi isoler ses combles ?

Le comble est cet espace compris entre la toiture et le plafond du dernier étage de la maison. Il est souvent inoccupé, mais il est possible de l’aménager en pièce à vivre habitables. Toutefois, qu’ils soient occupés ou non, les combles doivent faire l’objet d’une isolation thermique, mais aussi phonique.

En effet, la toiture est l’endroit par lequel la chaleur est plus susceptible de s’échapper de la maison en hiver et augmenter la consommation en énergie de chauffage. Selon l’ADEME, la toiture non isolée peut causer une déperdition thermique de l’ordre de 30 %.

De plus, les rayons du soleil s’introduisent facilement par la toiture en Été et entraînent la surchauffe dans la maison en Été. L’isolation des combles permettra ainsi de conserver la fraîcheur dans la maison même si le soleil est au zénith.

L’isolation des combles permet aussi d’optimiser le confort acoustique dans la maison. Les résidents d’une maison avec des combles isolés seront ainsi à l’abri des bruits de pluies, de tonnerres, ou toutes autres nuisances sonores venant de l’extérieur.

Enfin, les combles aménagés évitent la formation des buées de condensation dans la maison qui provoque l’apparition des moisissures sur les meubles dans la maison.

Les différentes modalités de l’isolation des combles

Comme toutes les autres zones de votre maison, les combles peuvent aussi être isolés de plusieurs manières.

D’abord, les combles peuvent aussi bien être isolés de l’intérieur (isolation thermique intérieure ou ITI) que de l’extérieur (l’isolation thermique extérieure ou ITE). L’ITI a d’abord l’avantage d’être une opération plus facile à réaliser puisqu’il n’exige pas l’enlèvement des tuiles de la toiture. En plus, elle n’est pas soumise aux contraintes du des règles d’urbanisme puisqu’il ne change pas l’aspect extérieur de la maison. Concernant l’ITE, elle entraîne des travaux plus conséquents et est parfois interdite par certaines règles d’urbanismes communales. Cependant, l’isolation des combles par l’extérieur permet de supprimer efficacement les ponts thermiques sur la toiture. En effet, les isolants thermiques par l’extérieur ne sont pas discontinus comme dans le cas des ITI et peuvent même être raccordés à l’isolation de la façade.

Ensuite, les matériaux avec lesquels on peut isoler les combles sont très variés :

-Il y a les matériaux isolants naturels comme le liège, la fibre de bois, la laine de chanvre, etc. Écologiques et performants, les isolants naturels sont faits pour ceux qui sont soucieux de la protection de la nature.

-Les matériaux isolants synthétiques sont les plus performants en termes d’isolation thermique et phonique. On peut citer entre autres le polystyrène extrudé ou expansé, le polyuréthane, etc. Ils sont plus chers et sont nocifs pour l’environnement (lorsqu’ils brûlent, ils dégagent des fumées toxiques pour l’être humain).

-Les matériaux isolants minéraux tels que les laines de roches ou laines de verre sont moins onéreux, mais sont aussi peu performants.

comment poser des baguettes d’angle sur façade avant enduit

La pose de baguettes d’angle est nécessaire si vous voulez assurer la finition de votre habitation. Effectivement, ces baguettes vous permettront de masquer les points gênants sur les zones sur lesquelles elles seront posées tout en les protégeant des coups. Ici, c’est la pose de ces accessoires sur une façade avant l’application d’un enduit que nous allons voir de plus près.

Préparez les outils nécessaires

Afin de garantir la pose d’une baguette d’angle, n’oubliez pas de vous procurer tous les éléments dont vous pourriez avoir besoin. Cela vous évitera des pertes de temps durant la pose de l’accessoire. Mis à part le mètre et le crayon, vous aurez aussi besoin d’une boîte et une scie à onglet ainsi qu’un tube de colle néoprène sans oublier la cale à poncer et le papier abrasif. Un pistolet à mastic ainsi qu’un tube de joint acrylique et un marteau sont aussi des outils important tout comme les clous.

Bien préparer la baguette en la découpant

Avant de commencer la pose, vous devriez trancher sur le type de baguette que vous voulez installer. Sachez alors que tout dépendra de la hauteur de votre mur ainsi que les largeurs. Après l’achat de l’accessoire, vous n’aurez qu’à mesurer la hauteur du mur. De cette manière, vous saurez le nombre de découpes que vous devriez faire. Il se pourrait aussi que vous ayez besoin de deux baguettes. Assurez-vous seulement d’avoir la bonne mesure au cas où vous devriez découper l’accessoire. Ainsi, vous devriez poser la baguette au niveau d’une boîte d’angle et vous servir de la marque au niveau de la fente pour assurer une découpe parfaite. Après avoir coupé la baguette avec une scie, il ne vous restera plus qu’à faire un ponçage en cas de besoin.

Comment poser la baguette ?

Comprenez bien qu’une baguette d’angle est facile à poser. Après la préparation incluant la découpe, vous pourriez commencer par poser la baguette sur le coin du mur tout en vous assurant qu’elle ne sera pas gênée. Assurez-vous aussi que la zone soit parfaitement propre afin d’assurer l’efficacité de la pose. Vous pourriez vous servir d’un pistolet à mastic rempli de colle néoprène pour assurer la fixation de l’accessoire. Après cela, il suffit que vous posez la baguette sur le mur tout en appliquant une forte pression. Cela évitera à vos baguettes de décoller quelque temps seulement après l’installation. Toutefois, vous ne devez pas oublier d’enlever la quantité de colle qui déborde avant de clouer la baguette. Pour cela, vous n’aurez pas besoin de gros clous. Laissez la colle sécher et vous verrez le résultat par vous-même.

Au final, vous savez maintenant ce qu’il faut faire pour poser des baguettes d’angle au niveau d’une façade avant de l’enduire. N’oubliez que la pose de cet accessoire vous garantira un design parfait pour l’extérieur de la maison. Ajouter à cela, vous ne serez pas obligé d’entretenir vos baguettes à tous les coups. Cela ne réduira pas leur performance ainsi que le design extérieur du bâtiment. Rendez-vous auprès de votre fournisseur habituel pour trouver la baguette dont vous aurez besoin.

comment installer un plancher chauffant electrique

Depuis l’antiquité, le plancher chauffant s’est grandement amélioré pour pouvoir optimiser le confort thermique de ses utilisateurs. En effet, un plancher chauffant procure une chaleur douce et homogène tout en favorisant la montée de température rapide. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous détaillerons dans notre article, tout ce qu’il faut savoir sur un plancher chauffant. Puis, nous vous guiderons dans son installation.

Tout à savoir sur un plancher chauffant électrique

Un plancher chauffant électrique est un système de chauffage au sol qui fonctionne via de l’électricité. Plus précisément, il repose sur l’installation de tuyaux sous une dalle en béton du sol dont les tuyaux servent à emmagasiner et à restituer la chaleur par rayonnement. Ainsi, grâce à ce principe de fonctionnement, un plancher chauffant permet d’éviter la perte d’énergie dans le chauffage de l’air comme ce que font les autres chauffages classiques. De plus, il procure une chaleur douce et homogène tout en donnant le plaisir de marché pieds nus dans votre maison. Puis, comme le plancher chauffant est encastré directement dans la chape, il ne risque pas de déranger l’esthétique de notre pièce et permet un gain de place. Enfin, ce système de chauffage au sol est adaptable à tous les types de revêtements et surtout, idéal dans le cadre d’une construction neuve.

Les préparations avant l’installation d’un plancher chauffant

Avant d’entrer dans l’installation d’un plancher chauffant, il faut d’abord, préparer la surface de votre sous-plancher. Ainsi, nous vous conseillons un contreplaqué sans poussière, solide, propre et exempt d’humidité, d’huile ou de graisse. Ces derniers risquent de nuire à l’adhérence de votre plancher chauffant. Puis, vous devez également mettre en votre disposition des outils de fixation qui n’endommagera pas le câble. De ce fait, vous devez éviter l’utilisation des clous et des vis. Ensuite, songez à renforcer votre structure. Enfin, vous devez rassembler le matériel nécessaire comme des rouleaux de sous-couche, un cutter, de l’adhésif double face, un tournevis, une pince à dénuder, une boîte de dérivation, des dominos et un programmateur.

Les étapes de l’installation d’un plancher chauffant

L’installation d’un plancher chauffant doit se faire en 3 étapes. Dans la première étape, vous devez poser la sous-couche du plancher chauffant. Ainsi, définissez la position de votre film chauffant, de la boîte de dérivation et du programmateur. Puis, déroulez les rouleaux de sous-couche et fixez-les au sol via du papier adhésif. Ensuite, dans la deuxième étape, posez le film chauffant tout en laissant 50 cm de distance entre le mur et la fin d’une bande de films chauffant. Enfin, dans la troisième étape, effectuez le branchement électrique de votre installation. Pour ce faire, vous devez relier entre eux, les fils électriques situés à chaque extrémité du film chauffant et diriger l’ensemble vers la boîte de dérivation. Après cela, reliez la boîte de dérivation au programmateur via une saignée. Pour finir, effectuez une petite vérification et installez le revêtement de sol.