isolation pour comble

L’isolation de la maison est source de plusieurs bienfaits : elle permet de maîtriser la consommation énergétique, de réduire la facture de chauffage et aussi de gagner en confort acoustique. Par-dessus tout, l’isolation contribue à la protection de l’environnement grâce aux économies d’énergies qu’elle occasionne. On peut notamment isoler plusieurs points de la maison et parmi eux il y a les combles. Si vous envisagez d’isoler votre comble, voici tout ce qu’il faut savoir.

Pourquoi isoler ses combles ?

Le comble est cet espace compris entre la toiture et le plafond du dernier étage de la maison. Il est souvent inoccupé, mais il est possible de l’aménager en pièce à vivre habitables. Toutefois, qu’ils soient occupés ou non, les combles doivent faire l’objet d’une isolation thermique, mais aussi phonique.

En effet, la toiture est l’endroit par lequel la chaleur est plus susceptible de s’échapper de la maison en hiver et augmenter la consommation en énergie de chauffage. Selon l’ADEME, la toiture non isolée peut causer une déperdition thermique de l’ordre de 30 %.

De plus, les rayons du soleil s’introduisent facilement par la toiture en Été et entraînent la surchauffe dans la maison en Été. L’isolation des combles permettra ainsi de conserver la fraîcheur dans la maison même si le soleil est au zénith.

L’isolation des combles permet aussi d’optimiser le confort acoustique dans la maison. Les résidents d’une maison avec des combles isolés seront ainsi à l’abri des bruits de pluies, de tonnerres, ou toutes autres nuisances sonores venant de l’extérieur.

Enfin, les combles aménagés évitent la formation des buées de condensation dans la maison qui provoque l’apparition des moisissures sur les meubles dans la maison.

Les différentes modalités de l’isolation des combles

Comme toutes les autres zones de votre maison, les combles peuvent aussi être isolés de plusieurs manières.

D’abord, les combles peuvent aussi bien être isolés de l’intérieur (isolation thermique intérieure ou ITI) que de l’extérieur (l’isolation thermique extérieure ou ITE). L’ITI a d’abord l’avantage d’être une opération plus facile à réaliser puisqu’il n’exige pas l’enlèvement des tuiles de la toiture. En plus, elle n’est pas soumise aux contraintes du des règles d’urbanisme puisqu’il ne change pas l’aspect extérieur de la maison. Concernant l’ITE, elle entraîne des travaux plus conséquents et est parfois interdite par certaines règles d’urbanismes communales. Cependant, l’isolation des combles par l’extérieur permet de supprimer efficacement les ponts thermiques sur la toiture. En effet, les isolants thermiques par l’extérieur ne sont pas discontinus comme dans le cas des ITI et peuvent même être raccordés à l’isolation de la façade.

Ensuite, les matériaux avec lesquels on peut isoler les combles sont très variés :

-Il y a les matériaux isolants naturels comme le liège, la fibre de bois, la laine de chanvre, etc. Écologiques et performants, les isolants naturels sont faits pour ceux qui sont soucieux de la protection de la nature.

-Les matériaux isolants synthétiques sont les plus performants en termes d’isolation thermique et phonique. On peut citer entre autres le polystyrène extrudé ou expansé, le polyuréthane, etc. Ils sont plus chers et sont nocifs pour l’environnement (lorsqu’ils brûlent, ils dégagent des fumées toxiques pour l’être humain).

-Les matériaux isolants minéraux tels que les laines de roches ou laines de verre sont moins onéreux, mais sont aussi peu performants.

comment poser des baguettes d’angle sur façade avant enduit

La pose de baguettes d’angle est nécessaire si vous voulez assurer la finition de votre habitation. Effectivement, ces baguettes vous permettront de masquer les points gênants sur les zones sur lesquelles elles seront posées tout en les protégeant des coups. Ici, c’est la pose de ces accessoires sur une façade avant l’application d’un enduit que nous allons voir de plus près.

Préparez les outils nécessaires

Afin de garantir la pose d’une baguette d’angle, n’oubliez pas de vous procurer tous les éléments dont vous pourriez avoir besoin. Cela vous évitera des pertes de temps durant la pose de l’accessoire. Mis à part le mètre et le crayon, vous aurez aussi besoin d’une boîte et une scie à onglet ainsi qu’un tube de colle néoprène sans oublier la cale à poncer et le papier abrasif. Un pistolet à mastic ainsi qu’un tube de joint acrylique et un marteau sont aussi des outils important tout comme les clous.

Bien préparer la baguette en la découpant

Avant de commencer la pose, vous devriez trancher sur le type de baguette que vous voulez installer. Sachez alors que tout dépendra de la hauteur de votre mur ainsi que les largeurs. Après l’achat de l’accessoire, vous n’aurez qu’à mesurer la hauteur du mur. De cette manière, vous saurez le nombre de découpes que vous devriez faire. Il se pourrait aussi que vous ayez besoin de deux baguettes. Assurez-vous seulement d’avoir la bonne mesure au cas où vous devriez découper l’accessoire. Ainsi, vous devriez poser la baguette au niveau d’une boîte d’angle et vous servir de la marque au niveau de la fente pour assurer une découpe parfaite. Après avoir coupé la baguette avec une scie, il ne vous restera plus qu’à faire un ponçage en cas de besoin.

Comment poser la baguette ?

Comprenez bien qu’une baguette d’angle est facile à poser. Après la préparation incluant la découpe, vous pourriez commencer par poser la baguette sur le coin du mur tout en vous assurant qu’elle ne sera pas gênée. Assurez-vous aussi que la zone soit parfaitement propre afin d’assurer l’efficacité de la pose. Vous pourriez vous servir d’un pistolet à mastic rempli de colle néoprène pour assurer la fixation de l’accessoire. Après cela, il suffit que vous posez la baguette sur le mur tout en appliquant une forte pression. Cela évitera à vos baguettes de décoller quelque temps seulement après l’installation. Toutefois, vous ne devez pas oublier d’enlever la quantité de colle qui déborde avant de clouer la baguette. Pour cela, vous n’aurez pas besoin de gros clous. Laissez la colle sécher et vous verrez le résultat par vous-même.

Au final, vous savez maintenant ce qu’il faut faire pour poser des baguettes d’angle au niveau d’une façade avant de l’enduire. N’oubliez que la pose de cet accessoire vous garantira un design parfait pour l’extérieur de la maison. Ajouter à cela, vous ne serez pas obligé d’entretenir vos baguettes à tous les coups. Cela ne réduira pas leur performance ainsi que le design extérieur du bâtiment. Rendez-vous auprès de votre fournisseur habituel pour trouver la baguette dont vous aurez besoin.

comment installer un plancher chauffant electrique

Depuis l’antiquité, le plancher chauffant s’est grandement amélioré pour pouvoir optimiser le confort thermique de ses utilisateurs. En effet, un plancher chauffant procure une chaleur douce et homogène tout en favorisant la montée de température rapide. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous détaillerons dans notre article, tout ce qu’il faut savoir sur un plancher chauffant. Puis, nous vous guiderons dans son installation.

Tout à savoir sur un plancher chauffant électrique

Un plancher chauffant électrique est un système de chauffage au sol qui fonctionne via de l’électricité. Plus précisément, il repose sur l’installation de tuyaux sous une dalle en béton du sol dont les tuyaux servent à emmagasiner et à restituer la chaleur par rayonnement. Ainsi, grâce à ce principe de fonctionnement, un plancher chauffant permet d’éviter la perte d’énergie dans le chauffage de l’air comme ce que font les autres chauffages classiques. De plus, il procure une chaleur douce et homogène tout en donnant le plaisir de marché pieds nus dans votre maison. Puis, comme le plancher chauffant est encastré directement dans la chape, il ne risque pas de déranger l’esthétique de notre pièce et permet un gain de place. Enfin, ce système de chauffage au sol est adaptable à tous les types de revêtements et surtout, idéal dans le cadre d’une construction neuve.

Les préparations avant l’installation d’un plancher chauffant

Avant d’entrer dans l’installation d’un plancher chauffant, il faut d’abord, préparer la surface de votre sous-plancher. Ainsi, nous vous conseillons un contreplaqué sans poussière, solide, propre et exempt d’humidité, d’huile ou de graisse. Ces derniers risquent de nuire à l’adhérence de votre plancher chauffant. Puis, vous devez également mettre en votre disposition des outils de fixation qui n’endommagera pas le câble. De ce fait, vous devez éviter l’utilisation des clous et des vis. Ensuite, songez à renforcer votre structure. Enfin, vous devez rassembler le matériel nécessaire comme des rouleaux de sous-couche, un cutter, de l’adhésif double face, un tournevis, une pince à dénuder, une boîte de dérivation, des dominos et un programmateur.

Les étapes de l’installation d’un plancher chauffant

L’installation d’un plancher chauffant doit se faire en 3 étapes. Dans la première étape, vous devez poser la sous-couche du plancher chauffant. Ainsi, définissez la position de votre film chauffant, de la boîte de dérivation et du programmateur. Puis, déroulez les rouleaux de sous-couche et fixez-les au sol via du papier adhésif. Ensuite, dans la deuxième étape, posez le film chauffant tout en laissant 50 cm de distance entre le mur et la fin d’une bande de films chauffant. Enfin, dans la troisième étape, effectuez le branchement électrique de votre installation. Pour ce faire, vous devez relier entre eux, les fils électriques situés à chaque extrémité du film chauffant et diriger l’ensemble vers la boîte de dérivation. Après cela, reliez la boîte de dérivation au programmateur via une saignée. Pour finir, effectuez une petite vérification et installez le revêtement de sol.

combien coute un plancher chauffant

Le plancher chauffant est un moyen efficace de rester au chaud et de jouir d’un confort optimal dans la maison. C’est un appareil de chauffage au même titre que les radiateurs. Mais il a juste le privilège d’être enfoui dans le sol ce qui lui donne forcément un avantage certain, la discrétion. Il n’envahit pas la maison et chauffe de manière uniforme. Cependant, avant de vous aventurer dans l’achat de ce type de chauffage au sol, vous devriez d’abord savoir une ou deux choses notamment le prix qu’il va vous coûter.

Ce qu’il faut savoir sur le coût d’un plancher chauffant

Vous ne pouvez pas décider du jour au lendemain de vous équiper d’un chauffage au sol, en effet, il y a plusieurs critères à prendre en compte. À savoir, l’isolation de la pièce à chauffer, son revêtement, votre budget, bien évidement le modèle choisi, la planéité de votre sol, la complexité de l’installation, etc. D’ailleurs, la pose du plancher en rénovation exige des travaux plus importants d’autant plus qu’il faut tout changer. Il existe justement deux types de plancher chauffant: le modèle hydraulique et celui électrique. Et sachez qu’ils n’ont sûrement pas le même prix tant à la pose qu’à la consommation. Par conséquent, le coût varie en fonction de nombreux facteurs qui nécessite sans aucun doute l’intervention d’un professionnel.

Le prix d’un plancher chauffant électrique

Le plancher chauffant électrique coûte moins cher à l’achat. Pour cause, il est plus facile à installer que son homologue hydraulique. Comme son nom l’indique, il est alimenté par l’électricité et se compose principalement de câble électrique. Ces derniers peuvent être sur trame ou en couronne. Les deux sont simples à poser même si la première option s’avère être plus efficace et donc plus onéreuse. Cette version électrique n’a pas besoin d’entretien ce qui veut certainement dire aucun frais supplémentaires à débourser. Toutefois, il est assez énergivore à l’usage alourdissant ainsi votre facture d’électricité.

Qu’en est-il du prix d’un plancher chauffant hydraulique?

D’après ce qui précède, ce plancher chauffant hydraulique est plus coûteux particulièrement au niveau de la pose. Effectivement, il utilise une pompe à chaleur ou une chaudière pour chauffer l’eau qui génère à son tour de la chaleur. Pour faire circuler l’eau, il se sert d’un réseau de tubes directement enterré dans le sol. De toute évidence, c’est à cause de la complexité de cette opération et du coût trop élevé de la chaudière que ce modèle de chauffage soit si cher à l’achat. Sans oublier l’entretien régulier, voir tous les ans qui va vous ruiner à long terme. Néanmoins, vous avez face à vous, un chauffage très économique à l’utilisation.

Rénovation salle de bains : douche ou baignoire ?

Qui dit rénovation dit changement. Quand on parle de rénover la salle de bain, l’hésitation entre la baignoire et la cabine de douche se pose toujours. D’un point de vue pratique, la baignoire marque un point puisqu’on peut lui additionner une colonne de douche. Cette dernière garde pourtant son coté attrayant et luxueux. Pour affiner le choix, il faut également considérer les personnes dans la maison (existence d’enfant en bas âge, de personne âgée…) et surtout la taille de la salle de bain. Alors douche ou baignoire pour la nouvelle salle de bain ? Zoom sur les plus et les moins de chacune d’elles.

Continuer la lecture

Des conseils pour le remplacement de votre chauffe eau

L’acquisition ou le remplacement d’un chauffe-eau sont des actions tout à fait courantes. Vous pouvez faire appel à un professionnel mais vous pouvez aussi le faire vous-même, à condition de bien suivre les instructions nécessaires. Dans un premier temps, les conseils d’installation vous seront indiqués. Ensuite, il sera question de quelques modèles qui vous permettront de faire un choix judicieux lors de l’acquisition d’un chauffe-eau notamment électrique.

Continuer la lecture