Sentez-vous que votre chauffe-eau a besoin d’être réparé ? Eh bien, dans notre article, nous vous proposons quelques astuces faciles pour réparer vous-même votre chauffe-eau. Pour ce faire, nous vous expliquons d’abord le fonctionnement d’un chauffe-eau.

Le fonctionnement d’un chauffe-eau

Il existe sur le marché différent types de chauffe-eau notamment, le chauffe-eau thermodynamique, celui qui marche via des énergies captées gratuitement dans l’air. Il permet de réduire considérablement la facture de votre électricité. Puis, le chauffe-eau solaire, celui qui chauffe l’eau grâce à des énergies captés dans le soleil. De ce fait, il doit être composé d’un panneau thermique et d’un réservoir de stockage de l’eau chaude. Ensuite, le chauffe-eau gaz, il utilise des gaz pour fonctionner et est capable de produire de l’eau chaude plus rapidement que le chauffe-eau électrique. Cependant, son investissement est plus ou moins élevé. Enfin, le chauffe-eau le plus répandu sur le marché, celui qui utilise une résistance électrique pour chauffer l’eau et qui est constitué de plusieurs couches isolantes pour conserver la chaleur et pour retarder la corrosion de la cuve. Il s’agit du chauffe-eau électrique. Ce type de chauffe-eau s’abîme rapidement si votre eau est « agressive ».

Les différentes pannes et les réparations adéquates

Souvent, l’usure d’un chauffe-eau se montre sur l’eau qu’il produit. Par exemple, votre chauffe-eau procure de l’eau moins chaude ou beaucoup plus bouillante que d’habitude, vous devez y vérifier car il a une panne électrique. Cependant, si votre robinet d’eau chaude se met à ne plus couler, le problème peut être de panne hydraulique. Bref, quand le chauffe-eau n’arrive plus à chauffer l’eau correctement ou plus précisément, il procure de l’eau froide, vous devez penser à remplacer la résistance électrique, car cette dernière ne chauffe plus.

Tandis que, si l’eau est trop chaude et qui se transforme même sous forme de vapeur à l’ouverture du robinet, vous devez vérifier le thermostat. Il se peut qu’il soit mal réglé ou usé. Dans le premier cas, vous devez démonter le capot de votre appareil et diminuer le réglage. Par contre, s’il est usé ou ancien, vous devez tout de suite le changer, car il peut être défectueux à votre chauffe-eau. Pour s’assurer qu’il est vraiment usé, il faut d’abord le tester avec un multimètre. À cet effet, vous devez couper l’alimentation électrique et déconnecter le thermostat.

D’autres pannes faciles à réparer

À part ce que l’on peut repérer sur l’eau procurée par le chauffe-eau, nous pouvons également citer la panne due à un court-circuit ou à un défaut d’isolement de la résistance. Ces types de dysfonctionnement se montrent tout en déclenchant le disjoncteur. Ainsi, pour connaître la raison du déclenchement, vous devez ouvrir le capot du chauffe-eau. Si vous y trouvez des traces d’humidités importantes, vous devez penser à remplacer le chauffe-eau. Par contre, si vous ne détectez rien sous le capot, vous devez alors tester l’isolement. Il suffit de le faire avec un multimètre en position Ohmmètre. À cet effet, la valeur de la résistance inférieure à 250 000 Ω prouve bien qu’il y a un défaut d’isolement. Dans ce cas, vous devez tout simplement changer la résistance.